Meilleures ventes

Fabricants

Nouveaux produits

Promotions

Les indispensables du gentleman : les embauchoirs

Publié le : 28/11/2016 20:41:22
Catégories : Style Rss feed

Embauchoirs en cèdre

Si vous achetez une paire de chaussures à moins de CHF 100.—, même en y mettant du vôtre, vous n’arriverez jamais à les garder en bon état. Par contre, si vous mettez plusieurs centaines de Francs alors il vous faut des embauchoirs pour prolonger leur durée de vie.

Les embauchoirs sont ces pièces en bois qui ornent l’intérieur des chaussures se trouvant dans les boutiques luxe. C’est un indispensable de l’homme élégant. Pour une trentaine de Francs, la vie de vos chaussures va changer.

À quoi sert un embauchoir ?

Un embauchoir a deux missions. Premièrement, il permet de garder la forme de la chaussure et de supprimer les plis d’aisance. Le cuire se réchauffe au fur et à mesure que l’on marche et quand on enlève la chaussure, elle aura tendance à s’affaisser. Une fois l’embauchoir mis, le cuir refroidira et la chaussure gardera sa forme initiale.

Deuxièmement, les embauchoirs en bois permettent de désodoriser la chaussure, mais aussi d’en éliminer l’humidité. De plus, certaines essences comme le cèdre agissent comme un antimite et un antifongique naturels.

Embauchoirs en bois ou en plastiques ?

Les aficionados de la chaussure de luxe vous mettront au ban si jamais vous parlez d’embauchoirs en plastique. Premièrement, le plastique n’a aucun pouvoir désodorisant et deuxièmement, aucun pouvoir d’absorption. Par contre, si vous partez en déplacement, vous apprécierez leur poids modeste dans votre valise. Gardez-en donc une paire au chaud dans votre placard.

En hêtre ou en cèdre, peu importe la matière tant que l’embauchoir est en bois brut. Les modèles en bois vernis sont beaux, mais ont un pouvoir déodorant nul et un pouvoir d’absorption très limité. Au final, ils vous coûteront plus cher que des embauchoirs en plastique et seront bien plus lourds.

Humidor

Quelles formes d’embauchoir faut-il privilégier ?

Évitez les tendeurs, c’est-à-dire les embauchoirs avec la forme du pied et un tube flexible. Certes, ils ne sont pas chers, mais l’unique point d’appui situé à l’arrière risque d’abîmer le contrefort de la chaussure à long terme.

Les embauchoirs pleins sont les seuls modèles à prendre en considération. Pour un peu plus d’une trentaine de Francs, vous aurez un embauchoir qui aura une durée de vie infinie. Le bout du pied et le talon sont dotés d’un mécanisme d’élargissement pour bien embrasser la forme de la chaussure.

Quelles essences de bois pour mes embauchoirs ?

Entre le hêtre et le cèdre, il y a de grosses différences… en théorie. Mais dans la pratique, c’est assez compliqué à s’en apercevoir. Comme pour le hêtre, les embauchoirs en cèdre pur de très bonne qualité sont assez rares donc au final, les deux bois se valent.

Au niveau de la théorie, le cèdre a un excellent pourvoir d’absorption de l’humidité et un pouvoir déodorant un tout petit peu meilleur que le hêtre. Le hêtre, par contre, est beaucoup moins cher. À vous de voir ce que votre portefeuille vous autorise.

Damien Rothen

par Damien Rothen, fondateur de Gentilhomme.ch

Articles en relation

Partager ce contenu