Meilleures ventes

Fabricants

Promotions

Denim : Découvrez d’où vient le jean

Publié le : 16/04/2017 14:25:21
Catégories : Style Rss feed

Origines du denim

Le jean est un élément très important de la culture populaire. Ce pantalon fait à partir d’une toile denim est devenu un classique intemporel. Pourtant, si le denim est irrémédiablement associé à James Dean, cette toile est bien plus ancienne que l’idole des années 50.

Penchons-nous à présent sur l’historique du denim et sur sa fabrication. Comme vous allez le voir, c’est plus technique qu’il n’y paraît.

Rapide historique du denim

C’est en Europe au XVIIIème que son histoire a débuté. Le terme denim découle de la « serge de Nîmes », une matière tissée dans le sud de la France. Toutefois, il est probable que ce ne soit qu’une homophonie. On trouve par contre des toiles sergées (jean) en Angleterre, en Italie et en France à cette époque.

Le denim prend véritablement son envol aux USA au XIXème. La couleur bleue est adoptée et Levi Strauss lance une gamme de vêtements « work-wear » qui sera adoptée par une grande partie de la population. Tout au long du XXème, le jeans va inonder le monde et entrer dans la culture populaire.

Jeans, jean et denim : un point de vocabulaire essentiel

Commençons par le plus simple : le jeans. Ce terme vient directement de l’anglais « a pair of jeans ». Il qualifie donc le pantalon qui est fait à partir d’une toile denim en coton. Levis et Lee sont les deux marques les plus connues.

La différence entre jeans et jean est plus fine. Le jean est une toile sergée en coton ayant des files de trame et de chaîne d’une seule et même couleur. Il se reconnaît, comme le denim, à ces lignes obliques. Le denim est un jean dont les fils de trame et de chaîne ont des couleurs différentes, en général bleu et blanc.

Découvrez la méthode de tissage du denim

Le denim, comme tous les tissus, est fabriqué à partir d’un entrelacement de fils de chaînes (horizontaux) et de fils de trame (verticaux). Ces deux fils se croisent à 90°, le fil de trame passant alternativement au-dessus et au-dessous du fil de chaîne.

Le denim n’a pas un aspect lisse. En fonction du nombre de fois que l’on fait passer le fil de trame au dessus ou en dessous du fil de chaîne, on obtient une sorte de motif que l’on appelle l’armure. Pour le denim, elle prend la forme de lignes diagonales.

Le tissage selvedge: le plus résistant

Le denim selvedge et non selvedge, qu’est-ce que c’est ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les lignes obliques caractéristiques du denim viennent de la manière de tisser le serge. Le tissage du denim non selvedge est le plus rapide et le moins cher. Le fil de trame passe sous trois fils de chaîne puis au-dessus d’un autre et ainsi de suite. Seulement, on utilise un nouveau fil de trame à chaque passage.

Le tissage selvedge a la même armure que le tissage non selvedge, mais il utilise un seul et même fil de trame. En conséquence, on a l’impression que celui-ci serpente horizontalement sur la toile. Le denim ainsi obtenu est plus résistant, mais le procédé est plus cher.

Damien Rothen

par Damien Rothen, fondateur de Gentilhomme.ch

Articles en relation

Partager ce contenu